x
Menu  
À la une   Chantiers   Économie   Entreprises   Hommes & Métiers   Matériaux   Matériels   Salons   Newsletters
Retrofit : GCK fournira des dameuses et bus hydrogène à l'Alpe d'Huez
Retrofit : GCK fournira des dameuses et bus hydrogène à l'Alpe d'Huez
L’Alpe d’Huez, Sata Group (Société d’Aménagement Touristique de l’Alpe d’Huez, des Deux-Alpes et des Grandes Rousses) et Resalp ont annoncé les commandes de 5 dameuses et 3 bus à hydrogène zéro émission au groupe GCK. La station iséroise bénéficie pour ces opérations du soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. 
 
Responsables de 80% des émissions de carbone des stations de ski françaises, les dameuses à moteur diesel représentent un impact significatif pour l’environnement de montagne.

La technologie développée par GCK Industry, filiale de GCK, écosystème industriel implanté en Savoie et dans le Puy-de-Dôme, permet le retrofit de dameuses en équipant celles-ci en moteur électrique, batterie et pile à combustible fonctionnant à l’hydrogène développées en interne dans le cadre de ses programmes de compétition automobile. Ces « nouvelles » dameuses zéro émission offriront une autonomie de 8 heures en fonctionnement continu ainsi que des capacités d’ascension et d’accélération identiques à celles du véhicule thermique d’origine.

Premier véhicule construit cette année

Le premier véhicule intégrera un moteur électrique de 320 kilowatts (kW) avec un couple maximal de 850 Newton-mètre (N.m). La pile à combustible produira 150 kW d’énergie et sera alimentée par 70 kg d’hydrogène à 700 bars, stockés dans un ensemble de réservoirs homologués « automotive ». Elle sera couplée à une batterie conçue spécifiquement pour les applicatifs H2 par la société IBS, autre filiale de GCK. Le véhicule sera mis en test durant l’hiver 2022-2023 avant d’être homologué puis mis en production série, ce qui permettra à toutes les unités d’être opérationnelles dès l’hiver 2023-2024.

Par ailleurs, l’Alpes d’Huez et son partenaire la société Resalp, ont commandé à GCK Industry trois bus rétrofités hydrogène afin d’accélérer la transition vers des énergies propres et de décarboner les mobilités en montagne. Le groupe motopropulseur thermique des bus sera remplacé par un moteur électrique de 210 kW alimenté par une pile à combustible de 55kW couplée à une batterie de 15 KWh. Le premier prototype sera également livré fin 2022 avant d’entrer en phase d’homologation en 2023 en vue d’une mise en service des 3 véhicules début 2024.

Économie circulaire et retrofit

Pour Éric Boudot, Directeur général de GCK : « Cette première commande est une grande fierté pour GCK et une avancée majeure en faveur de la décarbonation de l’économie de la montagne. GCK s’est fixé pour objectif de proposer des gammes de véhicules hydrogène basés sur l’économie circulaire du rétrofit permettant de conserver les caractéristiques d’usage des modèles thermiques, à un prix compétitif et n’émettant pas de CO2. C’est aujourd’hui un pari gagnant. » 
Par Bruno Mortgat, le 25/01/2022
Mat Environnement
L'actualité de la filière environnement.

Découvrir
S'abonner