Accès direct à Mat Environnement »
www.mat-environnement.com
Chantiers Économie Entreprises Hommes
& Métiers
Matériaux Matériels Salons Newsletters

Nous contacter
Actus
>
Matériels

Presses cisailles Lefort : la polyvalence

Presses cisailles Lefort : la polyvalence
+

Lefort vient d’installer dans une entreprise de recyclage de câbles électriques et de ferrailles diverses une nouvelle presse cisaille à volets, la Conkest 500 ; cette machine d’un concept nouveau permet entre autres le façonnage des VHU, le cisaillage des câbles et de l’aluminium.

« La presse cisaille Conkest 500 peut s’installer partout et facilement sans aménagement particulier sur une semi remorque ou sur une dalle », explique Philippe Grossner responsable commercial chez Lefort. Dotée d’une force de coupe de 500 t et équipée d’un écraseur de 100 t, le pousseur de la presse cisaille affiche une force  de 120 t. Chaque plateau dispose d’une force de 200 t.

Une machine à tout faire

Polyvalente, cette nouvelle presse cisaille pèse 40 tonnes, la Conkest 500 peut cisailler de 7 à 10 tonnes par heure selon la matière et la longueur de coupe mais peut également façonner jusqu’à 25 tonnes de paquets de VHU par heure (en cigares ou en paquets).  « Nous avons conçu une machine à prix compétitifs répondant aux besoins des sociétés ayant des sites satellites éloignés ainsi qu’aux utilisateurs ayant des faibles tonnages de produits différents», ajoute le responsable commercial. Cette presse cisaille, la Conkest 500, permet par exemple, dans le cas des câbles électriques, de les « préparer » pour augmenter la production des broyeurs en aval. Elle permet également d’obtenir des paquets de VHU, de la ferraille HSM ½, de travailler l’aluminium, le cuivre…
D’une puissance de 250 ch en version thermique, cette machine est aussi disponible en version électrique avec un moteur de 90 kW. « Son moteur thermique est particulièrement économique – norme Euro 5- et la société Lefort a particulièrement travaillé sur l’isolation phonique », précise Philippe Grossner. La longueur du bac est de 5 m, sa largeur, ouvert, de 2,5 m et sa section de 800 x 600 cm. Cette machine complètement autonome fonctionne avec une radiocommande et propose différents cycles. Les cycles cisaillage avec coulisseau seul ou avec écraseur. Le système permet de travailler en sans course réduite mais il existe également les cycles paquetage avec éjection du paquet ou reprise du paquet à l’intérieur du bac. «  La Conkest 500 est compacte, facile à installer et demande une surface au sol réduite puisqu’elle mesure 12,5 m de long sur 3 m de large. De conception simple, la presse cisaille est très facile à entretenir et Lefort a pensé à l’opérateur qui peut ainsi entretenir rapidement la machine au quotidien », conclut Philippe Grossner.

Dernières sorties d’usine

Lefort, leader dans la fabrication de presse-cisaille mobile vient de livrer une presse cisaille mobile 600 sur le site de Sepchat du groupe SLG Recycling à Bonneval (28) qui traitera l’aluminium des sites de Bonneval et de Saint-Brieuc. Cette presse-cisaille  affiche une force de coupe de 600 tonnes. Elle est équipée d’un bac de 6 m de long d’un écraseur de 120 tonnes et chaque plateau est dotée d’une force de 240 tonnes. « c’est un de nos modèles les plus vendus dans la gamme des presses cisailles mobiles.
Très prochainement, la nouvelle presse cisaille mobile 900 sera livrée sur un site de l’entreprise Fers et Métaux en Ile-de-France. D’une puissance de 520 ch et installée sur une semi-remorque 6 essieux, ce nouveau modèle de presse-cisaille mobile, dédiée principalement au façonnage de la ferraille, d’une force de coupe de 900 t et dotée d’un bac de 7 m de long pourra traiter jusqu’à 25 tonnes de HSM ½ par heure.

La société Lefort

Lefort SA dispose, à côté de Charleroi en Belgique, de deux centres de production, l’un situé à Gouy pour la partie mécano soudure et le pré assemblage des presses cisailles (3 ha couverts) et l’autre à Gosselies, pour les finitions des machines mobiles et fixes. La société est dans une organisation d’intégration, c’est-à-dire qu’elle produit les pièces essentielles à sa production. Elle possède par exemple deux tours d’usinage capables de fabriquer des vérins de 12 m de long et de plus de 1 m de diamètre. La société utilise plusieurs cintreuses à commande numérique et utilise le principe de soudure type orbitale (technologie utilisée pour les pipelines) pour une meilleure qualité de la tuyauterie de ses machines. La société possède plusieurs aléseuses à commande numérique dont l’une est capable d’usiner des pièces sur une longueur de 18 m. Lefort vient de mettre en place une nouvelle aléseuse/fraiseuse permettant de réaliser des usinages jusqu’à des longueurs de 12 m.

Par C. F., le 03/03/2011
Mat Environnement
Le magazine des matériels pour la filière environnement.
Découvrir
S'abonner