x
Menu  
À la une   Chantiers   Économie   Entreprises   Hommes & Métiers   Matériaux   Matériels   Salons   Newsletters
Borealis, Neste et Henkel s'allient pour obtenir du polypropylène renouvelable à partir de propane renouvelable
Borealis, Neste et Henkel s'allient pour obtenir du polypropylène renouvelable à partir de propane renouvelable
En Belgique, sur les installations de Neste, Borealis a commencé à produire, fin 2019, du polypropylène (PP) certifié renouvelable à partir de propane renouvelable, qui sera notamment commercialisé sous forme d’emballages par Henkel. C’est la première fois que Borealis remplace les matières premières à base de combustibles fossiles dans sa production commerciale à grande échelle de polypropylène.
 
Au sein des installations de production Neste de Kallo et Beringen, en Belgique, Borealis a débuté fin 2019 une production de polypropylène (PP) certifié renouvelable à partir de propane renouvelable. Correspondant à l’objectif de Borealis de garantir que 100 % de ses produits de consommation soient recyclables, réutilisables ou produits à partir de sources renouvelables d’ici 2025, cette grande première est menée en étroite collaboration avec Neste en amont et Henkel en aval.
 
À l’aide de sa technologie NEXBTL, Neste produit ainsi du propane renouvelable pour le vendre à l’usine de déshydrogénation de propane Borealis, qui le converti en propylène renouvelable à Kallo, puis en polypropylène renouvelable dans les usines de Kallo et Beringen.

Cette matière première est certifiée 100 % renouvelable, y compris la traçabilité jusqu’au point d’origine, suite à un audit ayant abouti à une certification ISCC Plus des deux sites industriels. Ainsi, des partenaires comme Henkel, qui s’est engagé pour développer des solutions d’emballages durables, peuvent désormais commercialiser leurs produits finaux avec une empreinte carbone plus faible.
 
Trois partenaires engagés
Pour Lucrèce Foufopoulos, vice-président exécutif de Borealis Polyoléfines, « produire du PP renouvelable à partir de matières premières renouvelables pour la première fois dans l’histoire est une autre étape concrète vers un avenir carbone plus durable ». De son côté, Mercedes Alonso, vice-présidente exécutive, Polymères et produits chimiques renouvelables chez Neste, se félicite que pour la première fois « une installation de déshydrogénation de propane utilise du propane renouvelable pour remplacer les matières premières fossiles, permettant à Borealis de produire du polypropylène renouvelable certifié pour des marques axées sur la durabilité comme Henkel ».
 
Les trois entreprises partenaires dans la mise en place de ce process inédit, sont des poids lourds européens qui se montrent particulièrement engagées dans l’économie circulaire. Fournisseur de solutions innovantes dans les domaines des polyoléfines, des produits chimiques de base et des engrais, Borealis a généré 8,1 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2019, pour un bénéfice net de 872 millions. Alors que son siège se situe à Vienne, en Autriche, l’entreprise opère dans plus de 120 pays à l’aide de 6 900 employés.

De son côté, Neste, plus grand producteur mondial (entre autres) de diesel renouvelable raffiné à partir de déchets et de résidus, a réalisé un chiffre d’affaires de 15,8 milliards d’euros en 2019. Cotée au Nasdaq Helsinki, l’entreprise est classée 3e du « Global 100 » des entreprises les plus durables au monde. Enfin, Henkel est une entreprise leader dans les domaines des adhésifs, mais aussi de la blanchisserie, des soins à domiciles et des soins de beauté. Employant 52 000 personnes dans le monde, Henkel, fondée en 1876, a réalisé un chiffre d’affaires de 3,2 milliards d’euros l’an dernier.
 
Par Franck Boittiaux, le 24/03/2020
Mat Environnement
L'actualité de la filière environnement.

Découvrir
S'abonner