x
Menu  
À la une   Chantiers   Économie   Entreprises   Hommes & Métiers   Matériaux   Matériels   Salons   Newsletters
32 récifs, imprimés grâce à l’encre 3D Vicat, immergés sur les côtes d’Agde
32 récifs, imprimés grâce à l’encre 3D Vicat, immergés sur les côtes d’Agde
Dans le cadre du projet Récif’lab, copiloté par Seaboost (groupe Egis), 32 récifs artificiels en béton ont été immergés, la semaine dernière, le long de la côte agathoise. Ils ont été élaborés à partir de l’encre 3D formulée par Vicat.

Depuis de nombreuses années, des balisages avec corps-morts béton sont effectués le long des 14 kilomètres du littoral de la ville d’Agde pour l’installation de la bande côtière des 300 mètres.

Leur mise en place entre mai et septembre, puis leur désinstallation et leur entretien constituent, pour les collectivités, un poste de dépense non négligeable. Sans compter, qu’ils restent sensibles aux coups de mer.
C’est pourquoi, dans l’optique de trouver des solutions techniques plus pérennes et modulaires, est né le projet XReef.
 

En 2017, un premier prototype avait été immergé au sein de l’Aire Marine Protégée de la côte agathoise.  Cependant, grâce aux compétences en ingénierie écologique de Seaboost et à la technologie d’impression 3D, développée par XtreeE, de nouveaux récifs (XReef) ont vu le jour cette année.

Ils ont aussi vocation à recréer un habitat pour les différentes espèces de Méditerranée.

Dans le cadre de ce projet, l’encre 3D et le béton des centrales Vicat ont été utilisés.

 
Par La rédaction, le 03/06/2019
Mat Environnement
L'actualité de la filière environnement.

Découvrir
S'abonner