x
Menu  
À la une   Chantiers   Économie   Entreprises   Hommes & Métiers   Matériaux   Matériels   Salons   Newsletters
François de Rugy démissionne du gouvernement, Elisabeth Borne prend la relève
François de Rugy démissionne du gouvernement, Elisabeth Borne prend la relève
Le ministre de la transition écologique et solidaire, François de Rugy, a remis ce mardi 16 juillet, sa démission au gouvernement. Après les révélations de Mediapart sur ses dîners organisés alors qu’il était président de l’Assemblée nationale, le désormais ex-ministre a dénoncé un « lynchage médiatique ». Il est remplacé par Elisabeth Borne, qui conserve le ministère des transports.

« Les attaques et le lynchage médiatique dont ma famille fait l’objet me conduisent aujourd’hui à prendre le recul nécessaire - ce que chacun comprendra. La mobilisation nécessaire pour me défendre fait que je ne suis pas en mesure d’assumer sereinement et efficacement la mission que m’ont confiée le Président de la République et le Premier ministre. Dès lors, j’ai présenté ma démission au Premier ministre ce matin », a annoncé François de Rugy sur son compte Facebook cet après-midi.
 

Alors que l’ex-ministre informe avoir déposé une plainte pénale en diffamation contre Mediapart, le média d’investigation annonce qu’une nouvelle enquête sera prochainement publiée.
 

Pour l’ONG environnementale, les Amis de la Terre, « il est logique que François de Rugy démissionne après un tel scandale, mais son maintien au gouvernement se posait déjà face à son inaction en matière de climat et d’environnement ». Pour l’association, « Hulot n’avait pas su s’imposer face aux lobbies mais de Rugy n’a jamais essayé de le faire ».

Elisabeth Borne nommée dans la foulée

Dans la soirée, le gouvernement a annoncé la nomination d’Elisabeth Borne, qui conserve par ailleurs son statut de ministre des transports. Une nomination bâclée pour certains défenseurs de l’environnement, à l’image de la Ligue de protection des oiseaux (LPO), qui compare le ministère de la transition écologique à un « siège éjectable ». Alors que François de Rugy était numéro deux du gouvernement, Elisabath Borne sera à la tête d’un « simple » ministère.
Par La Rédaction, le 17/07/2019
Mat Environnement
L'actualité de la filière environnement.

Découvrir
S'abonner