x
Menu  
À la une   Chantiers   Économie   Entreprises   Hommes & Métiers   Matériaux   Matériels   Salons   Newsletters
Le Groupe GDE : une activité portuaire dynamique
Le Groupe GDE : une activité portuaire dynamique
Avec quatre ports situés à Montoir-de-Bretagne, Rouen, Caronte et Gent, le Groupe Ecore a développé depuis 40 ans une activité portuaire pour l’exportation de ferrailles recyclées vers de nombreux pays d’Europe, mais aussi, la Turquie ou l’Égypte. Cette activité, qui ne cesse de progresser, avoisine aujourd’hui un million de tonnes.
 
Il y a 40 ans, GDE commençait à exporter de la ferraille au départ de Blainville. Aujourd’hui, le groupe compte quatre ports à Montoir de Bretagne, Rouen, Caronte et Gent. Ces ports permettent d’expédier les matières à destination majoritairement de la Turquie, la Grèce, l’Espagne, l’Italie, le Portugal, le Maroc, l’Égypte et l’Arabie Saoudite…
Depuis le début de l’exercice, en raison de l’activité grand export intense, les expéditions avoisinent un million de tonnes et ont progressé de près de 25 % par rapport aux années précédentes.
 
     3 sites portuaires en France
Le port de Montoir de Bretagne est le plus important du groupe avec une superficie de 20 000 m2 et des expéditions s’élevant à hauteur de 280 000 tonnes par an principalement à destination de la Turquie, du Maroc, de l’Égypte et parfois de l’Asie. « Nous avons un conducteur d’engins polyvalents pour le chargement des bateaux et deux grues portuaires sont utilisées permettant ainsi d’atteindre une cadence de chargement de 5 000 t/jour », explique Thierry Morvan, chef de chantier.
Le port de Rouen exploite environ 210 000 tonnes par an et dispose d’un terminal d’une superficie de 16 000 m2 avec une zone dédiée pour la préparation des ferrailles. « Cela permet d’exporter les bateaux allant jusqu’à 40 000 t de ferrailles à destination de l’Europe, de la Turquie et de l’Asie », ajoute Cédric Canville, chef de chantier.
Le port de Caronte, sur un terminal de 9 300 m2, expédie 130 000 tonnes en moyenne par an. « Nous avons effectué des travaux d’agrandissement afin d’augmenter la capacité du quai nous permettant de charger des bateaux plus importants, passant de 5000 t à 15 000 t », ajoute Jean-Christophe Raghouber, chef de chantier.
 
     Un site pour charger plus
Le port de Gent (Ecore Belgium) sur un terminal de 32 000 m2 est le troisième plus grand port de la Belgique. Un terminal situé en eaux profondes, entre Bruxelles, Anvers et Bruges, qui permet d’exporter des chargements pouvant atteindre 45 000 t de ferraille. « Notre objectif est de proposer à nos clients internationaux la plus large variété possible de qualité de ferrailles et pour cela, nous nous approvisionnons en plus d’une liste de nos fournisseurs réguliers de ferraille des Pays-Bas, d’Allemagne et de Belgique, auprès des sites GDE situés à proximité, Strasbourg, Escautpont et Aubange. Nous sommes en nette progression avec 280 000 t expédiées sur un an, majoritairement vers la Turquie », explique Tom Martens.
« Les expéditions se concentrent essentiellement vers la Turquie, mais nous nous sommes ouverts à de nouveaux marchés tels que l’Arabie Saoudite, l’Égypte et la Grèce. Dernièrement, nous avons conclu un bateau de 24 000 t avec l’Égypte », ajoute Jehuda Saar, directeur commercial grand export. Du fait de la faible activité actuelle du marché turc, les ventes sont également plus importantes avec l’Italie, l’Espagne et le Portugal. « Les tonnages restent conséquents, par exemple, 39 000 tonnes ont été valorisées au mois de juin sur le port de Montoir », conclut Xavier Rouchaud, directeur négoce ferreux.
Sur ces cinq dernières années, le Groupe a effectué quelques opérations d’envergure, notamment : 36 500 tonnes en un seul chargement sur le port de Rouen en 2017 ; 41 000 tonnes sur Montoir en février 2021 et 41 000 tonnes sur Rouen en mars 2021.
Par la rédaction, le 19/07/2021
Mat Environnement
L'actualité de la filière environnement.

Découvrir
S'abonner