x
Menu  
À la une   Chantiers   Économie   Entreprises   Hommes & Métiers   Matériaux   Matériels   Salons   Newsletters
Camfil élimine le dioxyde d’azote du tunnel de Hong Kong
Camfil élimine le dioxyde d’azote du tunnel de Hong Kong
Le fabricant suédois de solutions de filtration de l’air, Camfil a mis en place au sein du tunnels de Hong Kong, des systèmes de purification de l’air visant à réduire les pics de pollution urbains.

D’après le Programme des nations unies pour l’environnement (PNUE), 92% des habitants d’Asie-Pacifique sont exposés à des niveaux élevés de pollution engendrant des risques sanitaires conséquents.

Conscient de cette pollution et pour y remédier, le département gouvernemental, en charge du réseau routier et ferroviaire de Hong Kong, a trouvé une solution pour décongestionner le trafic routier sur son territoire.  

80% des polluants clés éliminés

Inévitable pour se déplacer dans Hong Kong, le contournement Central – Wan Chai constitue une route nationale de 4,5 kilomètres, comprenant un viaduc et un tunnel long de 3,7 km. Au sein de ce dernier, ont été installés des systèmes de purification de l’air capables d’éliminer, des émissions urbaines, au moins 80% des polluants clés.

Il s’agit, d’ailleurs, pour Hong Kong du premier système de purification d’air à être installé dans un tunnel et du plus important du monde en matière de volume d’air traité, éliminant les particules nocives, le dioxyde d’azote et d’autres polluants clés.

5,4 millions de m3/h de gaz d’échappement traités

Grâce aux systèmes installés, le tunnel est capable de traiter 5,4 millions de mètres cubes de gaz d’échappement par heure. La première étape du procédé de purification de l’air consiste à séparer les particules en suspension respirables (RSP) à travers des précipitateurs électrostatiques*. Ensuite, l’air passe dans un filtre de dénitrification qui utilise du charbon actif pour éliminer le dioxyde d’azote.  Enfin, l’air purifié est déchargé dans l’atmosphère pour éviter un niveau de pollution urbaine élevé. 


Camfil a fourni 860 tonnes de charbon actif pour l’étape de dénitrification. Le charbon a été testé au sein du laboratoire de recherche de l’entreprise à Trosa (en Suède).

« Le tunnel du contournement Central – Wan Chai permet de réduire jusqu’à 11 000 tonnes d’émissions de dioxyde de carbone par an, puisqu’il a permis la réduction du temps de trajet à 5 minutes contre 30 minutes auparavant », précise Kevin Lo, du département hongkongais en charge du réseau routier et ferroviaire. Il ajoute : « 480 000 arbres seraient nécessaires pour absorber ce volume d’émissions de dioxyde de carbone ».
 
 
 
 
*Un précipitateur électrostatique ou filtre électrostatique est un appareil qui se sert des forces électriques pour séparer les particules solides d’un gaz.  
 
Par C.D, le 17/03/2020
Mat Environnement
L'actualité de la filière environnement.

Découvrir
S'abonner