x
Menu  
À la une   Chantiers   Économie   Entreprises   Hommes & Métiers   Matériaux   Matériels   Salons   Newsletters
Montamer mieux protégée contre le risque de submersion marine
Montamer mieux protégée contre le risque de submersion marine
Dans la cadre de l’offre Eqiliance de Spie Batignolles, sa filiale Ré TP a reconstruit la digue de Montamer sur l’Île de Ré afin de sécuriser la côte et les habitants contre le risque de submersion marine.
 
Renaturation de rivière, restauration de biodiversité, construction de digues, confortement de berges … L’offre Eqiliance de Spie Batignolles regroupe les travaux visant une meilleure résilience des territoires et la protection de la biodiversité. Un an après son lancement, les sociétés du groupe ont répondu à une dizaine d’opérations de travaux très diversifiés qui s’inscrivent toutes dans la préservation et la sécurisation des territoires et de ses populations et qui privilégient des démarches d’économie circulaire. 

Reconstruction de la digue

Depuis septembre 2021, les équipes de Ré TP (filiale de Spie batignolles malet) ont ainsi réalisé des travaux d’enrochement sur la plage de Montamer sur l’Ile-de-Ré, à la demande du Département de Charente-Maritime (17). Le chantier, mené par un groupement constitué de Ré TP (mandataire), Eiffage Route, Etchart Construction et Entreprise Bonnet consistait à déconstruire la digue existante et à la reconstruire, afin de sécuriser la côte et les habitants contre le risque de submersion marine lors d’épisodes de tempêtes.

L’opération s’est inscrite dans le respect d’exigences strictes en raison de la situation géographique de ce chantier classée Natura 2000 et en bordure du Parc National Marin. Notamment, le planning et la méthodologie des travaux se sont adaptés à la présence du « Lézard des murailles » avec un suivi environnemental réalisé avant et en cours de chantier.

Réemploi des matériaux

En parallèle, le maître d’ouvrage et les membres du groupement ont déployé une démarche d’économie circulaire et réduit le bilan carbone du chantier, en valorisant le réemploi des matériaux liés à la déconstruction de la digue d’origine. Les produits de démolitions et les enrochements existants ont été recalibrés et triés, afin d’être réutilisés pour la nouvelle construction, limitant les ressources nécessaires ainsi que les circulations de camions. Le chantier sera livre début avril 2022.
 
Par Bruno Mortgat, le 28/03/2022
Mat Environnement
L'actualité de la filière environnement.

Découvrir
S'abonner