x
Menu  
À la une   Chantiers   Économie   Entreprises   Hommes & Métiers   Matériaux   Matériels   Salons   Newsletters
Dépollution d’un ancien site de Ford en Nouvelle Aquitaine : un défi d’envergure pour Suez et ses partenaires
Dépollution d’un ancien site de Ford en Nouvelle Aquitaine : un défi d’envergure pour Suez et ses partenaires
À Blanquefort (33), Suez, Spie batignolles valérian et Valgo participent à la déconstruction, mais aussi, à la dépollution des sols et des eaux souterraines d’une ancienne usine de production de boites de vitesse de Ford.
 
Le groupement d’entreprises constitué de Suez IWS, Spie batignolles valérian et Valgo s’est vu attribuer par Ford le marché de dépollution des sols et des eaux souterraines d’une ancienne usine de production de boites de vitesse. En réalisant ce chantier, Suez et ses partenaires vont offrir une seconde vie à cet ancien site industriel, avec un haut niveau de performance en matière d’environnement et de sécurité.
Les sols pollués excavés seront traités en fonction de leur concentration en polluants et la majeure partie des terres dépolluées sera réutilisée sur le chantier.
Afin d’atteindre les objectifs fixés par Ford, Suez IWS Remediation et ses partenaires ont réalisé des essais pilotes en laboratoire et sur le terrain. Effectivement, l’ensemble des engagements pris par le groupement permettra d’améliorer la teneur dans les sols et les eaux souterraines, mais également de mieux valoriser la matière sur place.
Exploitée par le constructeur automobile depuis les années 1970, l’usine fait également l’objet d’un démantèlement complet dont les déchets sont gérés par les équipes locales de Suez Recyclage & Valorisation débuté il y a 10 mois. Ainsi, au terme de ce chantier d’une durée d’un an, ce sont 5 000 m3 de déchets dangereux et non dangereux (amiante, divers matériaux comme des joints, mousses et peintures, dalles et sols, emballages souillés, bois et plâtre…) qui sont traités, éliminés ou valorisés en fonction de leurs caractéristiques au sein des différentes filières de Suez. En effet, 80 % retrouveront une seconde vie sous la forme de nouvelles matières premières secondaires.
«Dans un contexte de transformation industrielle, de reconquête urbaine et de pression sur les ressources, la dépollution prend tout son sens en permettant de donner une nouvelle vie au site tout en garantissant le recyclage de déchets dangereux et non dangereux, pour assurer une gestion responsable des ressources. », a souligné Azad Kibarian, directeur général de la Business Area Industrial Waste Specialties (IWS) du Groupe Suez.
Par la rédaction, le 26/08/2021
Mat Environnement
L'actualité de la filière environnement.

Découvrir
S'abonner