x
Menu  
À la une   Chantiers   Économie   Entreprises   Hommes & Métiers   Matériaux   Matériels   Salons   Newsletters
Dijon : l'unité de méthanisation des boues de la step Eauvitale est en chantier
Dijon : l'unité de méthanisation des boues de la step Eauvitale est en chantier
La future unité de méthanisation des boues de la station d’épuration Eauvitale, à Dijon, sera réalisée par Odivea, première SEMOP multiservices  de France.

Cette Société d’économie mixte à opération unique associe Suez et Dijon Métropole et a pour mission depuis 2021 de gérer les services publics de l’eau et de l’assainissement de près de 200 000 habitants de 15 communes de Dijon Métropole.

« Cette nouvelle unité de méthanisation, qui sera mise en service en janvier 2023, permettra à la métropole de limiter son impact sur le milieu naturel et de poursuivre ses objectifs de transformation des services de l’eau et d’assainissement en services zéro déchet et à énergie positive », souligne François  Rebsamen, maire de Dijon et président de Dijon Métropole.

Le projet dont le montant total est d’environ 15 millions d’euros bénéficie de près de 5,5 millions d’euros d’aides de l’État au titre du plan France relance, représentant plus d’un tiers du coût total du projet. Il s’agit du seul projet à ce stade financé en région par l’État pour la création d’une unité de méthanisation adossé à une station d’épuration.

La station sera équipée d’un procédé d’hydrolyse thermique des boues qui constitue une première en France et permettra à Eauvitale de proposer un traitement des matières issues de l’industrie agroalimentaire du territoire.

Cette nouvelle technologie accélère la digestion des boues et améliore leur déshydratation. Le volume des boues qui est évacué est ainsi réduit de près de 50%. 6 600 tonnes de matières issues de l’industrie agroalimentaire seront réceptionnées et traitées par l’unité de méthanisation d’Eauvitale.

En complément de la construction de l’unité de méthanisation, Dijon métropole construira une unité d’épuration du biogaz pour transformer le biogaz produit par la méthanisation en biométhane injecté sur le réseau public géré par GrDF.

La production de biométhane qui débutera en janvier 2023 est estimée à 10 GWh/an soit l’équivalent des besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire de 5000 habitants de la métropole (soit 2% des habitants de Dijon Métropole).

 
Par la rédaction, le 08/07/2021
Mat Environnement
L'actualité de la filière environnement.

Découvrir
S'abonner