x
Menu  
À la une   Chantiers   Économie   Entreprises   Hommes & Métiers   Matériaux   Matériels   Salons   Newsletters
Janzé passe au gaz vert
Janzé passe au gaz vert
Roger Moriceau, agriculteur et président de la SAS Enerfées, a donné le coup d’envoi des travaux de l’unité d’injection de gaz renouvelable Enerfées à Janzé.

La SAS Enerfées est un projet agricole et territorial qui associe Terre des Fées (société réunissant 55 agriculteurs et la Coopérative Les Fermiers de Janzé), actionnaire majoritaire de la SAS détenant 61% du capital, et la communauté de communes Roche aux Fées Communauté, la Société d’Economie Mixte Energ’IV du SDE35, BreizhEnergie (filiale de SemBreizh) et Engie Bioz.

Avec 75 000 tonnes de fumiers, lisiers et résidus de cultures non alimentaires à valoriser par an, la méthanisation est une opportunité pour ces 55 agriculteurs.

La future unité produira prochainement 30 millions de kWh de biométhane par an, et permettra donc de couvrir l’équivalent de 70% de la consommation totale en gaz de la commune de Janzé, ou encore l’équivalent de la consommation à l’année de 125 bus roulant au
bioGNV.

Par la même occasion, l’émission de 8 200 tonnes de CO 2 sera évitée chaque année grâce à cette production locale de gaz renouvelable. Enerfées injectera ses premiers m3 de gaz vert dans le réseau de distribution exploité par GRDF fin 2022.

Cette initiative collective se démarque, depuis ses prémices, dans sa dimension humaine : les associés ont
apporté leurs complémentarités à chaque composante du projet (autorisations, choix du constructeur, recherche
de financements, concertation avec les riverains), complémentarités qui vont continuer à se jouer dans la phase
de réalisation sur 2021/2022.

Le financement de l’opération a été confié au Crédit Agricole d’Ille-et-Vilaine, avec l’appui de son pôle d’expertise Crédit Agricole Bretagne Économie de l’environnement, pour cette opération d’envergure qui a débuté par les terrassements fin mai.

Le projet, dont le budget d’investissement total s’élève à 13 millions d’euros, n’aurait pu voir le jour sans le soutien de l’ADEME Bretagne (Agence de la Transition Ecologique), qui apporte son concours financier au projet sous forme de subvention à hauteur de 850 000 €.

La moitié du montant de l’investissement total profitera, sous forme de contrats, à des entreprises locales. 4 emplois directs sont prévus pour l’exploitation du site et la logistique entourant le projet, et 4 emplois indirects sont également estimés du côté des prestataires de services, fournisseurs, sous-traitants, ...

 
Par la rédaction, le 02/07/2021
Mat Environnement
L'actualité de la filière environnement.

Découvrir
S'abonner